jeudi 25 février 2010

Prière pour le jeudi 25 février

Ø La semaine dernière, les Amis de Sabîl d’Amérique du Nord ont organisé une grande conférence à Seattle. Cette semaine, une autre conférence doit se tenir à Honolulu. Le 5 mars, une troisième conférence Sabîl se tiendra près de San Francisco. Ces conférences font intervenir des orateurs israéliens, palestiniens, juifs, chrétiens et musulmans. Prions pour que ces évènements suscitent un mouvement nouveau et puissant pour modifier la politique américaine à l’égard d’Israël et de la Palestine.

Ø Ce jeudi marque le 16ème anniversaire du massacre du Caveau des Patriarches à Hébron. En 1994, l’assassinat de 29 personnes en prière par un colon israélien a entraîné des émeutes et des couvre-feux ainsi que la fermeture de la rue Shuhada – la principale artère de la ville. Au cours de la semaine qui vient de s’écouler, Israël a incorporé le Caveau des Patriarches (la mosquée d’Abraham) et la tombe de Rachel (à Bethléem) à la liste des sites du patrimoine israélien. Jeudi, les Palestiniens mèneront une action non violente de pression sur Israël pour qu’il mette fin à son emprise étouffante sur Hébron et qu’il rouvre la rue Shuhada. Prions pour la sécurité de tous les gens engagés dans l’action de jeudi.

Ø Vendredi 5 mars est le Jour Mondial de Prière. La prière de cette année a été écrite par des femmes du Cameroun. Elles disent “Dans le contexte camerounais, les gens louent Dieu même dans, et spécialement pendant, les moments difficiles de leurs vies. C’est parce que nous considérons généralement que la vie est le plus grand don que Dieu nous fait. Tant que l’on peut respirer, il y a de l’espoir. C’est pourquoi nous chantons dans l’espoir que les choses vont aller mieux.” Puisse-t-il en être ainsi.

Ø À partir du 12 mars, la faculté biblique de Bethléem organise une conférence dont le titre est “Le Christ au Checkpoint : la Théologie au Service de la Paix et de la Justice”. La conférence est conçue pour toucher des gens et des Églises qui ne sont pas encore impliquées en Palestine. Nous sommes reconnaissants pour toutes les organisations qui encouragent les Chrétiens à approfondir le message de justice et de paix du Christ pour ensuite appliquer ce message à leurs vies.

mercredi 17 février 2010

Prière pour le jeudi 18 février

Ø La conférence organisée la semaine dernière à Jéricho par Sabîl à l’intention du clergé a réuni 51 ministres et prêtres de toutes les confessions palestiniennes pour examiner les défis auxquels sont affrontés les membres du clergé dans ce pays. Trente sheikhs musulmans ont participé aussi à l’une des journées de la conférence. Prions pour que les relations établies lors de la conférence se transforment en liens forts entre les diverses confessions et les différentes religions de Palestine.

Ø Au moment où nous entrons dans le temps de prière et de pénitence du Carême nos prières pour la justice prennent une tonalité plus personnelle. Nous reconnaissons qu’il y a eu des moments où nous avons omis de dire la vérité parce que cela impliquait un conflit, des moments où l’action nous a semblé trop difficile ; et des situations où nous n’avons pas fait pleinement confiance à Dieu. Puissions nous employer ce temps à réfléchir aux choses qui contribuent à la paix et à renouveler notre adhésion au message de transformation non violente que le Christ nous a délivré sur la croix.

Ø Le gouvernement canadien, par l’intermédiaire de l’Agence Canadienne de Développement International (CIDA), a commencé récemment à prendre ses distances à l’égard de la situation actuelle en Palestine et en Israël et avec les organisations qui apportent un soutien aux Palestiniens. Le CIDA a aussi annulé sa contribution habituelle de 15 millions de dollars à l’Office de Secours et de Travaux pour les Réfugiés de Palestine au Proche Orient (UNRWA). Ces évènements intervenus à Ottawa ne peuvent qu’entraver l’important travail des organisations à la recherche de la paix. Prions pour que les politiciens et les électeurs prennent conscience du besoin, et de l’importance, de dire la vérité au pouvoir.

Ø Israël continue à parler de l’intérêt qu’il porte à des interventions militaires au Liban, en Syrie et à Gaza. Prions pour que les nations du monde dénoncent ces traîneurs de sabre et encouragent Israël à s’engager dans un processus de paix honnête au lieu de maintenir un état de guerre perpétuel.

dimanche 14 février 2010

Prière pour le jeudi 11 février

Ø Les décennies d’occupation israélienne et d’injustice ont eu de nombreux effets négatifs ; on parle peu des conséquences spirituelles. Dieu tout-puissant, réconforte et rassure les nombreuses personnes dont la foi a été mise en question ou détruite au long d’années vécues dans l’insécurité et l’incertitude. Aide-nous à trouver des moyens sérieux et responsables pour réconforter ceux qui ne voient pas ta main à l’œuvre dans les lieux du plus profond désespoir.

Ø Dimanche, des troupes israéliennes sont entrées dans Ramallah pour arrêter deux militantes de la paix d’Australie et d’Espagne. Cette invasion d’une zone sous contrôle palestinien pour faire respecter les règles d’immigration israéliennes a été désavouée lundi par un tribunal israélien et les deux femmes ont été remises en liberté. Rendons grâce pour de tels protestataires non violents et prions pour que le monde comprenne que le véritable objectif d’Israël est de faire taire tous ceux qui, courageusement et de façon non violente, osent contester sa domination.

Ø Le maire de Jérusalem a promis de démolir près de 200 immeubles palestiniens à Jérusalem-Est. Cette décision répond à l’ordre du procureur général de démanteler une colonie à Jérusalem-Est. Chaque démolition ne consiste pas simplement à abattre des murs et du mortier, mais elle a pour but de déchirer le tissu même de la vie palestinienne en détruisant des familles et des communautés. Rendons grâce et prions pour ceux qui s’attachent fermement à maintenir l’unité de leurs familles et de leurs communautés.

Ø Cette semaine, Sabîl va recevoir la visite du Groupe d’Action Œcuménique, un comité de représentants de nombreuses Églises des États-Unis et du Canada. Le groupe est en train d’étudier des réponses économiques à l’occupation israélienne. Prions pour que ce voyage se traduise par de nouvelles actions et un engagement renouvelé des Églises d’Amérique du Nord à contester les piliers économiques de l’occupation israélienne.

mercredi 3 février 2010

Prière pour le jeudi 4 février

Ø L’armée israélienne a accepté de rétablir une base militaire à Beit Sahour, près de Bethléem. Le site avait été abandonné en 2006 mais des manifestations récentes de colons ont convaincu l’armée de réoccuper la base. Cela resserre l’emprise israélienne sur Bethléem et menace la communauté de Beit Sahour. Dieu, dont le fils naquit à cet endroit au temps de l’occupation militaire romaine, ne nous laisse jamais oublier ton message de libération et d’espérance pour tous les peuples.

Ø On a annoncé récemment que la Danske Bank, une grande banque danoise, retirerait ses investissements dans deux sociétés impliquées dans les colonies et le mur de séparation. Cette décision fait suite à plusieurs opérations positives en matière de désinvestissement. Prions pour que cet outil non violent, efficace pour inciter les entreprises à respecter le droit international, gagne en popularité et soit de plus en plus utilisé. Dieu, donne-nous courage et volonté de prendre des risques pour la justice.

Ø Il semble que les crimes soient en train d’augmenter dans certaines parties de la Cisjordanie. Le tissu social de nombreuses communautés palestiniennes est aussi une victime de l’occupation et du conflit. Prions pour les organisations et les personnes qui travaillent à contrer les effets de l’occupation. Puissent leurs efforts pour renforcer les communautés palestiniennes développer la tolérance et l’amour.

Ø Dimanche, Sabîl-Nazareth va emmener près de 50 personnes de Galilée rencontrer le père Manuel Musallam qui a été au service de la communauté chrétienne de Gaza pendant de longues années, y compris pendant l’attaque de l’année dernière sur la Bande de Gaza. Ils l’entendront leur parler de ce qu’il a vécu et présenteront des prières pour les Gazaouis toujours assiégés. Dieu de miséricorde, puissions-nous ne jamais oublier ceux qui sont réduits au silence et ceux qui sont maltraités. Rappelle-nous nos devoirs de bâtisseurs de paix.