mercredi 29 décembre 2010

Prière pour le jeudi 30 décembre

Ø Pendant ce temps béni de Noël, nous sommes reconnaissants à tous nos amis du monde entier pour la contribution qu’ils apportent à notre vague de prière. Nous prions pour eux, leurs familles et leurs amis. Rendons grâce pour leur engagement permanent et chaleureux et demandons au Seigneur de renforcer notre amitié par l’intermédiaire de cette vague de prière et par le travail en faveur de la justice et de la paix.

mercredi 22 décembre 2010

Prière pour le jeudi 23 décembre

Ø Dimanche, Human Rigts Watch a publié un rapport de 166 pages, “Séparés et inégaux”, qui décrit “le système à deux niveaux de lois, de règles et de services qu’Israël met en œuvre pour les deux populations des secteurs de Cisjordanie qu’il contrôle de façon exclusive. Cela consiste à assurer des services préférentiels, des aménagements et des avantages aux colons juifs tandis que les Palestiniens se voient imposer des conditions sévères.” Il condamne “un tel traitement différent, fondé sur la race, l’ethnie et l’origine nationale et qui n’est pas simplement conçu à des fins de sécurité ou pour d’autres objectifs justifiables” et appelle à des actions pour éviter de soutenir la politique israélienne de colonisation, invitant en particulier les États-Unis à réduire leur aide à Israël d’un montant égal à ce qu’Israël dépense pour les colonies, environ 1,4 milliards de dollars. Prions pour que les cœurs et les esprits soient ouverts à ce rapport et à ses suggestions. http://www.hrw.org/en/news/2010/12/18/israelwest-bank-separate-and-unequal

Ø L’armée israélienne a détruit trois citernes à eau et deux puits antérieurs à 1967 dans le sud de la Cisjordanie sans donner de raisons. Prions pour les villageois et les animaux qui dépendaient de ces puits pour leur eau potable dans une zone où l’eau vivifiante est extrêmement rare et pour que prenne fin cette violence absurde et destructrice.

Ø Prions pour les nombreux pèlerins qui viennent à Bethléem pour Noël, pour que leur soit donnée l’occasion de voir, au-delà des vieilles pierres, les “pierres vivantes”, la population de cette terre qui lutte pour une vie de paix dans la justice.

Ø Comme Noël se fait de plus en plus proche, souvenons-nous de tous ceux qui se rassemblent pour des rencontres et des manifestations culturelles. Rendons grâces pour des groupes tels que Shibat, ou les “cheveux gris”, un orchestre de Noël de rock ‘n roll de six hommes qui apporte aux jeunes et aux vieux en cette période bénie une joie si souvent absente dans les luttes de la vie quotidienne sous occupation.

Message de Noël

Message de Noël 2010 de Sabeel

« … pour guider nos pas sur le chemin de la paix » (Luc 1,79)

Une des plus belles images à propos de la paix nous arrive à travers ce chant de Zacharie, après la naissance de son fils, Jean le Baptiste (cf. Luc 1,68-79). A la fin du chant, Zacharie prononce une prière. « Notre Dieu est plein de tendresse et de bonté: il fera briller sur nous une lumière d'en haut, semblable à celle du soleil levant, pour éclairer ceux qui se trouvent dans la nuit et dans l'ombre de la mort, pour diriger nos pas sur le chemin de la paix. »

Pendant cette période de Noël, et alors que l'année 2010 arrive à sa fin, nous nous ressentons semblable aux gens du temps d'Isaïe : « … le droit est en recul, la justice reste inaccessible...

...Nous espérions voir la lumière, mais c'est surtout l'obscurité. Nous attendions que le jour se lève, mais nous marchons dans la nuit noire. Nous avançons en tâtonnant comme un aveugle près d'un mur, nous hésitons comme un homme qui ne voit pas où il va. En plein midi nous trébuchons comme dans la nuit la plus noire. Nous sommes en bonne santé, mais nous ne valons pas mieux que des morts. Nous laissons tous échapper des grognements d'ours ou des cris plaintifs de colombe. Nous espérions de Dieu qu'il interviendrait, mais rien. Nous attendions le ;salut, mais il reste loin de nous » (Isaïe 59/14a. puis 9b-11 - traduction français courant). Le niveau de frustration, de crainte et de violence s'est accru à la fois en Israël et en Palestine, comme dans l'ensemble des pays du Moyen-Orient. Nous éprouvons tristesse et déception face à l'échec de toutes les initiatives de paix. Beaucoup parmi nous espéraient que le Président Obama réussirait à engager nos deux peuples -les Israéliens et les Palestiniens – sur le chemin de la paix. Hélas, ça ne s'est pas produit jusqu'à maintenant. Selon les termes du chant de Zacharie, on est toujours « dans la nuit et dans l'ombre de la mort ». Du cœur de cette désespérance et de cette agonie, notre cri d'appel au secours s'élève à Dieu.

La responsabilité de faire la paix incombe à la fois aux dirigeants israéliens et palestiniens. Pour que la paix l'emporte, à la fois sacrifices et compromis sont nécessaires. Il est maintenant politiquement clair que les responsables palestiniens ont déjà consenti un compromis en acceptant que leur État soit créé aux cotés de l'État d'Israël, sur 22 % de la superficie de la Palestine historique. Le problème aujourd'hui réside dans le refus du gouvernement israélien de respecter les exigences de la loi internationale. Le gouvernement israélien attache plus de prix à la terre qu'à la paix; à la construction de colonies plus qu'aux droits de l'homme. Il recourt la rhétorique de la paix, tout en dévorant journellement la terre palestinienne. Vraiment, ses pieds ne sont pas dirigés vers le chemin de la paix. Aussi se remémore-t-on les paroles du prophète Isaïe: « Vous ne connaissez pas le chemin de la paix, et là où vous passez vous piétinez le droit. Vous préférez les voies détournées, et quiconque emprunte vos chemins ne connaîtra jamais la paix » (Isaïe 59,8 - traduction français courant).

Nous croyons que la venue de Jésus-Christ nous a révélé le chemin de la paix, et que nous pouvons diriger nos pas sur le chemin de la paix. La paix exige engagement et sacrifice. Elle doit se construire sur la vérité, la justice et la miséricorde. Sa logique est celle de l'amour. Elle ne doit pas écraser l'ennemi. Elle doit voir Dieu sur le visage de l'autre, même sur celui de l'ennemi. Chaque fois qu'une résistance active s'impose, elle doit employer des moyens non-violents pour briser l'injustice et l'oppression. Finalement, pour arriver à une paix durable, nous devons aimer pour les autres – même pour nos ennemis - ce que nous aimons pour nous-mêmes. La paix ne peut se construire que sur une telle base.

Il est demandé à la communauté internationale de faire pression sur les dirigeants de l'État d'Israël afin qu'ils empruntent le chemin de la paix. Tout le monde -Israéliens et Palestiniens réunis - a une ardente envie, un ardent besoin de paix. Et elle est vraiment à notre portée. Continuons à prier et à travailler pour qu'elle se réalise.

« Heureux ceux qui créent la paix autour d'eux, car Dieu les appellera ses fils ! »
(Matthieu 5,9 - traduction français courant)
Naïm Ateek
Centre œcuménique de Théologie de la Libération.
Jérusalem, le 7 décembre 2010

mercredi 15 décembre 2010

Prière pour le jeudi 16 décembre

Ø Alors que le processus de paix actuel est une fois de plus dans l’impasse du fait du refus d'Israël de mettre un terme à la construction de colonies illégales, prions pour l’engagement chez les dirigeants à poursuivre “ce qui contribue à la paix” (Romains 14, 19). Souvenons-nous aussi que des actions de terrain pour la paix dans la justice sont plus nécessaires que jamais et prions pour la force de ceux qui y travaillent.

Ø D’importants rabbins israéliens ont signé la semaine dernière une règle religieuse qui interdit aux Juifs de louer ou de vendre des maisons à des non-Juifs, visant ainsi les citoyens arabes de l’état d’Israël. Rendons grâces pour les nombreuses voix juives qui condamnent cette règle, mais nous exprimons encore notre inquiétude à propos du racisme croissant dans la société israélienne. Prions pour ceux qui subissent cette discrimination de façon quotidienne et pour les voisins de toutes origines qui s’efforcent de vivre ensemble dans l’harmonie.

Ø Prions pour le prochain diner de Noël œcuménique de Sabeel au centre Terra Sancta de Beit Hanina à Jérusalem Est ce vendredi. Puisse-t-il être un temps de bonne amitié entre des gens des nombreuses Églises de la région au moment où nous célébrons ensemble la naissance du Prince de la Paix.

Ø Voici des temps très critiques pour notre région alors que tout espoir de paix semble s’évanouir. Prions pour que l’ensemble de nos amis continuent à avoir conscience de l’impact de notre activité et pour qu’ils soutiennent financièrement notre travail pour la justice et la paix, en particulier lors de notre 8ème conférence internationale en février prochain sur le thème “Défi à l’Empire : Dieu, fidélité et résistance”. Tous ensemble, ranimons l’espoir dans les cœurs des peuples de toutes les religions dans cette Terre Sainte.

mercredi 8 décembre 2010

Prière pour le jeudi 9 décembre

Ø Prions pour tous ceux qui sont touchés par le feu de forêt qui fait rage près de Haifa depuis quatre jours ce dernier week-end, en particulier pour les familles et les amis de ceux qui ont trouvé la mort, pour ceux qui ont perdu leur foyer et pour la régénération des 6.500 hectares de terre ravagés. Rendons grâces pour tous ceux qui ont travaillé dur à circonscrire le feu et pour les nombreux pays proches et lointains qui ont répondu à l’appel au secours d’Israël pour maîtriser le feu et prions pour qu’Israël voie dans cette aide internationale rapide qu’il n’est nul besoin de vivre dans la peur.

Ø Nous rendons grâces au Seigneur pour la reconnaissance par le Brésil et l’Argentine d’un état palestinien dans les frontières de la ligne d’armistice de 1967. Prions pour que cette reconnaissance par le cinquième plus grand pays du monde, une puissance économique émergente, encourage d’autres pays à les suivre dans ce qui pourrait représenter un nouveau développement vers une solution juste et pacifique.

Ø Le vendredi 10 décembre, le monde va célébrer le Jour des Droits Humains. Institué il y a soixante ans, il marque l’anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits Humains adoptée en 1948 par l’Assemblée Générale des Nations Unies. Cette déclaration stipule que le respect des droits humains et et de la dignité humaine “est le fondement de de la liberté, de la justice et de la paix dans le monde”. Prions pour que tous les pays du monde, y compris l’état d’Israël, respectent les valeurs de cette déclaration universelle et y conforment leurs actes.

Ø Portons dans notre prière les programmes de Sabeel pour ce vendredi 10 décembre : Sabeel Nazareth organise un concert pour Noël et, à Jérusalem, Sabeel organise une conférence de l’Avent par le patriarche Michel Sabbah sur le synode tenu en octobre au Vatican par les évêques du Moyen Orient. Puisse chacun être béni dans son cœur, son âme et son esprit par ces rassemblements de circonstance.

vendredi 3 décembre 2010

Prière pour le jeudi 2 décembre

Ø Nous nous joignons à ceux qui, nombreux dans le monde, prient pour une pluie vivifiante, en particulier dans cette région sèche. Le mois dernier, des Musulmans des Chrétiens et des Juifs se sont rassemblés pour prier pour la pluie dans le village de al-Walajeh, tandis que des femmes israéliennes et palestiniennes venaient ensemble à Jérusalem pour une marche de méditation silencieuse pour obtenir la pluie. Nous rendons grâce pour ces rassemblements pacifiques qui reconnaissent l’humanité de chaque personne face à un besoin commun. Nous avons confiance en Toi, Seigneur, pour des pluies abondantes cet hiver et prions pour que l’eau soit utilisée au profit de tous les peuples.

Ø Pour la deuxième année consécutive, Gaza va exporter des fraises et de œillets en Hollande au cours des trois à cinq prochains mois. Cette initiative du gouvernement hollandais qui bénéficie directement aux fermiers reste le seul programme d’exportation à Gaza. Prions pour que ces exportations se fassent facilement et pour que les autorisations encore en attente pour exporter davantage de légumes soient obtenues. Puisse le blocus inhumain de Gaza prendre fin rapidement, ouvrant la porte à un avenir où les habitants de Gaza soient en mesure de subvenir eux-mêmes à leurs besoins dans la paix et la liberté.

Ø Une famille palestinienne de 14 personnes a été expulsée de sa maison par la police dans le quartier de Jabel Mukaber à Jérusalem Est après une décision de la Cour stipulant que la vente de la maison était légale, bien que l’on ait apporté la preuve que les signatures utilisées pour la vente étaient fausses. Cette décision a permis à des colons juifs à motivations idéologiques de s’y installer. Veuille, Seigneur, Te tenir auprès de cette famille injustement privée de maison, et auprès du voisinage alors que les tensions avec les colons illégaux s’accroissent, afin que cela ne conduise pas à d’autres expulsions ou violences.

Ø Au moment où s’ouvre la saison de Noël, nous pensons aux nombreux marchés et bazars locaux qui présentent des productions palestiniennes de qualité en matière de nourriture, d’art et de culture. Prions pour le travail et les gens des nombreuses organisations et villes qui en bénéficient.